délai

Report du Défi Rhône-Alpes à une date ultérieure (Covid)

Comme nous l’avions communiqué depuis plusieurs mois, nous avons voulu tenir bon et conserver la trajectoire tant que c’était encore crédible.  Les travaux de préparation allaient bon train, énormément de sujets convergeaient vers de belles solutions, nous aurions été prêts !
Tout le long de la préparation, nous gardions présente à l’esprit la situation sanitaire, gérions les risques et contraintes sanitaires et réglementaires et leur impact sur notre organisation, et la dynamique semblait évoluer dans le bon sens.  Mais cette dernière semaine nous a soudain apporté une accumulation de signaux négatifs[*] (en provenance de France, de Belgique, du Royaume Uni, de Suisse) qui ont brusquement fait augmenter le risque de devoir annuler au dernier moment, alors même que l’échéance se rapprochait, à 3 semaines du départ.

Au point qu’il a fallu se rendre à l’évidence : ce risque dépassait maintenant le niveau acceptable à ce jour, pour nous, pour nos participants, pour nos prestataires, pour nos partenaires et soutiens.

Dès lors, en responsabilité, le Comité d’Organisation a décidé à l’unanimité d’arrêter les frais et de reporter le Défi Rhône Alpes à une date ultérieure (à déterminer).

Ce n’est pas un échec, c’est l’un des scénarios envisagés qui se concrétise (clairement pas celui que nous aurions préféré).

Nous tenons à remercier tous nos participants, volontaires de l’équipe de support, partenaires, soutiens, donateurs, prestataires.  On ne lâche rien et on reviendra plus forts quand les conditions seront plus favorables.  Tout le travail de préparation reste acquis pour être remis en route quand une nouvelle date aura été choisie, et nous bénéficierons même de plus de temps de préparation avec nos contacts pour en faire une opération encore plus réussie.

D’ici là, la vie continue, et Mobile en Ville a toute une panoplie de projets à réaliser, certains boostés par les contacts que nous avons pu prendre sur la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Prenez soin de vous, prenons soin de tous, et à très bientôt !

 


[*] Les signaux négatifs les plus récents et significatifs :

  • les services des Préfectures rappellent fermement, pour les groupes de plus de 10 personnes, l’obligation de distanciation physique ou le port obligatoire du masque, incompatibles avec notre pratique de roller-fauteuil (alors que, jusque là, les préconisations du Ministère des Sports acceptaient de s’en dispenser « quand la nature du sport » en question l’empêchait)
  • le médecin national de la FFH (Fédération Française Handisport), réticent, préconise un test RT-PCR pour tous les participants à J-2, mais c’est apparemment impossible à réaliser (pour ne parler que des participants français, les laboratoires consultés ne prennent pas sur rendez-vous, et annoncent des délais de résultats de 2-3j mini, plutôt 4, hors week-ends… sachant que sauf à se confiner après le prélèvement, des tests anciens de plusieurs jours ne garantissent rien)
  • le Royaume-Uni impose une quarantaine à ses voyageurs au retour de certains pays et annonce l’envisager pour les retours de France
  • la Belgique s’inquiète d’une reprise possible de l’épidémie dans certaines régions, prend des mesures d’isolation sociale, décourage le séjour dans certaines régions de France
  • les autorités Suisses semblent très réticentes à autoriser notre cortège en période Covid dans les conditions que nous planifions
  • d’une manière générale, les appels à la prudence et à limiter les contacts se multiplient…